Le lapin nain est un animal qui apprécie la compagnie de l’homme, surtout le bélier qui est très facile à apprivoiser. Les échanges et les relations avec lui sont intéressants grâce à ses attitudes très expressives. 

Animal de caractère, il est capable de manifester ses humeurs, et de se montrer têtu. 

Il a besoin de contacts quotidiens mais accepte mal la présence d’un congénère.

Son espérance de vie est de 6 à 8 ans.

Il peut peser de 1.5 kg à 2.5 kg

Mais attention, le lapin a tendance à l’embonpoint et il pourra rapidement devenir trop gros, si vous cédez à toutes ses sollicitations et si vous ne le sortez pas de sa cage.

1- Bien accueillir son lapin

Le mieux pour votre lapin est bien entendu de vivre en semi-liberté dans la maison ou dans une pièce spéciale mais si vous devez le laisser en cage celle-ci doit être spacieuse.   

 

  Matériels nécessaires 

 

- 1 grande cage (minimum 1 metre)

- 1 grande pipette

- 1 gamelle en céramique lourde

- 1 râtelier à foin

- 1 parc-enclos avec filet pour les sorties en extérieur

- 1 brosse étrille double face (poils court et angora)

- 1 brosse à démêlage 12 lames (angora)  

 

La litière

- Paille pour le coin dodo

- Litière de chanvre ou de rafle de maïs

Je conseille également l'achat d'un bac à litière adapté à la taille de la cage pour faciliter le nettoyage de ses toilettes

 

Son alimentation

- Foin à volonté 

- Granulés  : je conseille CUNI FIT PURE de la marque versele-Laga

- Les légumes  et les fruits frais doivent toujours être lavés et donnés à température ambiante (voir chapitre 6), mais pourront lui être donnés qu'à l'age de 4 mois.

 

Attention : Donner un aliment sortant directement du réfrigérateur peut lui provoquer une diarrhée qui peut lui être fatale.

 

Les interdits alimentaires

 

 Soja, avocat, millet, laitue, pousse de bambou, citron, choux blanc, choux chinois, oignons, pomme de terre, noisette, Ail, Rhubarbe, patate douce, pois, fève, Oseille, Sauge, Poireau (voir chapitre 6)

2- Mieux connaitre son lapin

L'entretien de votre lapin


Le lapin à poils court a besoin d'un brossage quand période de mue, en revanche le lapin angora dit TEDDY doit être brossé régulièrement.

Brossez le 1 à 2 fois par semaine avec une brosse étrille, afin d'aérer son poil et d'éviter la formation de nœud qui ne mettra pas en valeur son si beau pelage.

Et évitera aussi qu'il ingurgite trop de poils en faisant sa toilette sous risque de problèmes intestinaux. Avant de couper un nœud aux ciseaux, sachez qui existe des brosses de démêlage que vous trouverez en animalerie au rayon chien, sinon coupez le nœud en deux parties  dans le sens de la longueur et démêlez avec une brosse étrille, cela évitera un trou disgracieux dans son pelage.


La dentition


Les dents des lapins poussent en permanence, non seulement les incisives, mais aussi les molaires, qu'on ne voit pas normalement car elles sont situées profondément dans la bouche.

Cette pousse permanente est une adaptation de l'alimentation de base du lapin dans la nature : l'herbe, dont la mastication pratiquement continuelle dans la journée, entraîne un frottement permanent des dents les unes contre les autres. Cette usure des dents est encore accentuée par la présence de grains de silice dans les brins d'herbe, que l'on peut reconnaître à la sensation râpeuse ressentie lorsque l'on frotte un brin d'herbe entre ses doigts. La pousse continuelle des dents du lapin résulte de l'existence d'un tissu germinatif très puissant au niveau des racines, qui permet aux molaires de pousser de 2 mm par mois, et aux incisives de 1 à 2 par semaine !

Précautions à prendre pour éviter les problèmes dentaires : 

L’alimentation principal est le foin qui est, et doit rester, sa nourriture de base. En plus de ses qualités nutritives, le foin assure l’usure des dents et permet le bon fonctionnement de son transit intestinal. Il doit être donné à volonté.  

Les granulés sont un concentré alimentaire facile à stocker permettant aux lapins de ne plus devoir manger en permanence. Si votre lapin est nourri seulement avec de granulés (peu abrasifs),  il usera moins ses dents et risquera d'avoir une poussée dentaire anormale.

Par conséquent, les granulés sont bons à condition d'être bien choisis et d'être donnés en complément du foin, indispensable pour les lapins. 

Les griffes


Tout comme les dents, les griffes des lapins poussent aussi en permanence. Dans la nature elles s'usent peu à peu quand l'animal gratte la terre pour se nourrir ou pour creuser des terriers mais en captivité, surtout si l'animal vit en cage, les griffes doivent être coupées régulièrement. Vous pouvez demander à votre vétérinaire ou le faire vous-même avec un coupe-griffe mais attention de ne pas couper trop court.

Attention : si vous ne coupez jamais les griffes de votre lapin, elles finiront par se vriller en provocant une déformation de la patte et une gêne de la marche pouvant aller jusqu'à une infection.


Le langage du lapin


Le lapin ne produit que très peu de sons. Quand il est très satisfait de vos caresses, il peut serrer et desserrer ses mâchoires ce qui donne l'impression qu'il grince des dents. Quand il est terrorisé, il peut pousser des cris stridents. Sinon, il faut interpréter le langage de son corps. 


Les léchouilles sur vos mains ou votre visage lui permettent de vous témoigner son affection, les petits coups de tête correspondent à une demande de sa part qui dépend des circonstances (je veux passer, je veux aller faire pipi, je veux des caresses...).

Il se tapit au sol, les oreilles aplaties quand il est très inquiet. Enfin, s'il frotte son menton sur certains objets, ce n'est pas parce que ça le démange mais pour y déposer son odeur et marquer son territoire.


Et si parfois, il se met à grogner, c'est qu'il manifeste son mécontentement. Alors prudence vous venez de faire quelque chose qui ne lui plait pas, même si vous ne comprenez pas pourquoi. Il va peut-être se mettre à vous donner des coups de pattes ou vous mordre donc n'insistez pas ça passera tout seul.


Le lapin mange certaines de ses crottes


Les lapins ont la particularité de manger certaines de leurs crottes qu’ils prélèvent directement au niveau de leur anus, les caecotrophes, qui se distinguent très nettement des crottes rondes, dures et sèches habituelles: ce sont de petites crottes luisantes, humides, molles, regroupées le plus souvent en grappes et très odorantes.

Ces caecotrophes sont particulièrement riches en protéines, vitamines et minéraux. Si les crottes dures sont des déchets, les caecotrophes sont un élément essentiel de l’alimentation du lapin.


3 - Comportements sexuels

Vous avez adopté un jeune lapin nain il y a quelques semaines. Mais brusquement, votre mignon petit compagnon se met à avoir un comportement difficilement explicable: lui qui était si calme devient soudain nerveux, court dans tous les sens et fait plein de bêtises, lui qui était si silencieux se met à émettre des petites vocalises quand vous le caressez ou quand il est avec vous, lui qui était si timide et distant se met à apprécier les câlins et à devenir brusquement « pot de colle » avec vous, lui qui était si propre se met à uriner partout, produisant même parfois de surprenants jets d’urine très salissants pour vos murs, lui qui passait son temps à dormir avec votre autre lapin et à le toiletter se bat maintenant tout le temps avec lui ou cherche sans cesse à s’exciter sur lui. Vous avez peut-être même retrouvé votre lapine avec plein de foin dans la bouche ou en train de s’arracher des poils.

Ne soyez pas inquiet : votre lapin n’a pas changé ni ne souffre d’un « problème de comportement » particulier. Il a tout simplement atteint la maturité sexuelle. C’est un problème très courant auquel doivent faire face les nouveaux propriétaires de lapins.

 

Quand apparaît la maturité sexuelle ?

 

La maturité sexuelle du lapin nain apparaît le plus souvent vers l’âge de 4 mois.

 

Toutefois, les comportements « gênants » liés à la maturité sexuelle peuvent apparaître parfois tardivement, voire même jamais, chez certains lapins qui vivent sans congénère.

 

 La présence d’un congénère (de même sexe ou de sexe opposé), favorise l’expression précoce de ces comportements.

 

A l’inverse, certains lapins se montrent particulièrement précoces, dès trois mois (d’autant plus que leur âge demeure incertain, notamment en cas d’achat en animalerie, où quasiment tous les lapins, quel que soit leur âge réel, ont « deux mois »)…

 

Quels comportements apparaissent à la puberté du lapin?

 

Voici quelques comportements caractéristiques du lapin arrivé à maturité sexuelle:

  • votre lapin(e) est dans une excitation permanente, se montre hyperactif et nerveux,
  • votre lapine relève l’arrière train lorsque vous la caressez (lordose),
  • elle passe des heures à gratter le sol ou dans son bac à litière,
  • il/elle marque son environnement avec les glandes situées sous son menton,
  • il/elle émet des vocalises traduisant son excitation
  • il/elle balise son territoire très fréquemment avec des crottes et de l’urine,
  • il/elle court derrière vous, tourne autour de vous en décrivant des cercles,
  • il/elle s’excite sur votre jambe, sur une peluche, sur un coussin ou un autre objet,
  • il passe son temps à courir derrière ses congénères femelles en frétillant de la queue (ce qui a le don de les énerver, de les faire fuir en poussant de petits cris, et provoque parfois des combats),
  • il/elle monte ses congénères (de même sexe ou de sexe opposé), ou même d’autres animaux de compagnie de la maison (chats, cobaye, …),
  • il/elle se montre agressif avec ses congénères et se bat avec eux,
  • il/elle envoie des jets d’urine (en faisant un arc de cercle caractéristique avec son bassin, lui permettant d’envoyer son urine à une hauteur assez surprenante),
  • il/elle se montre plus agressif avec vous et plus territorial (quand vous mettez la main dans sa cage ou pénétrez dans son enclos),
  • elle arrache les poils de son fanon ou de son ventre et remplit sa gueule avec d’impressionnantes quantités de foin (grossesse nerveuse… ou pas, voir ci-dessous).

Chaque lapin ne présente pas tous ces comportements, mais si votre lapin est à l’âge « critique » situé entre 3 à 6 mois et qu’il présente brusquement plusieurs de ces comportements, il est très probable qu’il soit arrivé à maturité sexuelle.

 

La stérilisation mâle & femelle

 

Il est souvent conseillé d’attendre les premières manifestations de puberté avant d’opérer. De plus, si votre lapin(e) vit seul(e), c’est à ce moment là que vous verrez s’il a des comportements gênants ou non. Tous les lapins ne deviennent pas invivables à leur puberté.

 

Pour une femelle, mieux vaut le faire entre 6 mois et 1 an. Avant 6 mois, elle est trop fragile pour supporter l’opération qui est assez lourde, et surtout sa croissance n’est pas terminée. Après 1 an, et plus on attend, il y a un risque pour que l’opération soit faite trop tard (organes abimés, cancer étendu à d’autres organes) et la lapine peut être moins en forme et moins capable de récupérer rapidement.
Il est aussi préférable de le faire à un moment où la lapine est calme (pas en chaleur ou grossesse nerveuse). L’opération est alors mieux supportée (les organes sont moins gonflés, les vaisseaux drainent moins de sang, ça fait moins de ligatures et de perte de sang).

 

Le lapin mâle est un peu particulier : il a la capacité de faire remonter ses testicules dans son abdomen, particulièrement quand il est jeune. Il est bien plus difficile de l’opérer quand ses testicules sont cachés. Il est donc mieux d’attendre qu’elles soient bien descendues. Cela arrive entre 3 et 6 mois, selon la précocité de votre lapin. Mieux vaut toutefois attendre ses 4 mois pour l’opérer. Il est alors plus gros et supporte mieux l’anesthésie. Ses testicules sont aussi mieux descendues et développées et le vétérinaire est plus à l’aise.

Il n’y a pas d’âge limite, tant que votre lapin est en forme il peut être anesthésié et opéré. C’est toutefois mieux de le faire quand l’animal est encore jeune, avant ses 1 ou 2 ans, il supporte alors mieux l’opération et ses problèmes comportementaux ont plus de chance d’être éliminés. Parlez-en à votre vétérinaire.

 

 

Questions les plus fréquentes sur la stérilisation

 

 

Pensez-vous que la stérilisation/castration est une mutilation, contre nature ?

Le lapin est un animal, il ne réagit pas comme l’Homme. Privé de ses attributs il ne sera pas plus malheureux qu’avec. Au contraire, c’est sûrement moins difficile pour lui de vivre castré/stérilisé, sans être sans cesse travaillé par ses hormones. Vivre entier sans pouvoir assouvir ses envies, ou très rarement, à se faire punir ou gronder, à rester enfermé, est une torture bien pire qu’une opération. De plus, cela lui évite les problèmes de santé que peuvent lui causer ses organes reproducteurs.

 

 

 

Une lapine doit-elle avoir au moins une portée dans leur vie ?

 

Cette idée largement répandue (pour les chiennes et chattes) est totalement fausse. Faire une portée ne calme pas une femelle (ni un mâle). Cela peut même être dangereux pour la femelle : difficultés à la mise-bas, infection mammaire, mort à cause d’une carence, tumeurs, etc. Faire une portée n’est pas non plus meilleur pour sa santé (physique ou mentale) et ne prévient aucunement des risques de tumeurs ou cancers. La lapine peut très bien faire une portée alors qu’elle a déjà une tumeur et redevenir nerveuse dès le jour de la mise-bas. Tout cela dépend de ses hormones et une portée n’y change rien.

 

Un lapin castré/stérilisé devient-il obèse ?

 

Il ne tient qu’à vous de rendre cette idée fausse. Donnez une alimentation adaptée et rationnée à votre animal et offrez-lui des terrains de jeu pour qu’il fasse de l’exercice.
L’obésité est plus due à l’alimentation et au manque d’exercice qu’au fait d’être stérilisé.
D’ailleurs, même non stérilisé un lapin devrait être rationné en granulés.

Sera-t-il moins actif ?

La stérilisation change les comportements d’ordre sexuel. Il se peut donc que votre lapin(e) devienne moins « pot de colle » (fini la drague en tournant autour de vos pieds). L’âge (passé 1 ou 2 ans) rend aussi les lapins moins actifs, moins joueurs, la stérilisation n’est donc pas forcément en cause. Mais, normalement, votre lapin restera câlin, aura toujours besoin de vous, et peut toujours continuer à jouer et être heureux de vivre.

 

La stérilisation/castration est-elle douloureuse ?

Pendant l’opération, l’animal est anesthésié, il ne sent donc rien. Ensuite, quelques picotements ou tiraillements peuvent être ressentis, mais un anti-douleur peut être administré pour les premiers jours. Votre lapin retrouvera vite toute son énergie (en moins d’une semaine).

 

4 - Les pathologies fréquentes

La diarrhée


Elle doit être soignée rapidement, car elle entraîne une déshydratation et un épuisement rapide de l'animal. Il ne faut pas confondre la diarrhée, qui est une émission abondante de selles liquides, avec une accumulation anormale de caecotrophes autour de l'anus, qui correspond à un déséquilibre alimentaire en fibres, et se traite en mettant le lapin à un régime strict de foin et d'eau pendant quelques jours

En pratique : avant d'aller chez le vétérinaire, réchauffer l’animal avec une bouillotte et lui faire avaler un peu d'eau tiède mélangée à du Smecta (1/8 du sachet) un médicament humain que l'on trouve facilement en pharmacie. Il faut aussi le nourrir, en lui donnant de la purée de carotte pour bébé légèrement tiédie.  

 

L’accumulation de crottes autour de l'anus


Souvent confondue avec la diarrhée, la présence de galettes de crottes molles nauséabondes autour de l'anus correspond à l'accumulation des caecotrophes, qui sont normalement ingérées par le lapin. Cette accumulation correspond souvent à une alimentation mal équilibrée, trop pauvre en fibres non digestibles, trop riche en graines ou en granulés contenant de l'amidon et des protéines.

 

En pratique : Si le lapin reste vif et a toujours bon appétit, vous pouvez le mettre au régime sec : eau et foin pendant 15 jrs et d'ajouter à l'eau de boisson des préparations contenant des fructo-oligosaccharides (ex : Rongeur Digest, Intestinet) qui vont favoriser le développement des bactéries utiles à la digestion. Si les symptômes persistent, consultez votre vétérinaire.

 

La constipation


L'équilibre du système digestif du lapin dépend de l'interaction de mécanisme complexe. Il nécessite pour son bon fonctionnement un apport important de fibres non digestibles (foin) et de nourriture correctement hydratée (verdure fraîche). D'autre part, le lapin avale tous les jours en se nettoyant une importante quantité de poils morts, qui forment naturellement dans l'estomac un entrelacs avec le foin, facilement évacué tant qu'il est correctement hydraté par les sécrétions digestives et un apport de légumes frais. 

La diminution de la taille des crottes peut se compliquer par une diminution de leur nombre.

En pratique : soyez vigilant, cette maladie passe souvent inaperçue dans ses premiers stades, mais si voyez des crottes anormales et que l'appétit de votre lapin  diminue progressivement, retirez les granulés et donnez lui que du foin et des légumes frais. Faites avaler un peu d'huile de paraffine à la seringue (0.5ml, 2 à 3 fois par jour). Favorisez la prise de boisson de votre lapin, en mettant 1 à 2 cuillères à café de jus de fruit sucré (ananas, papaye) dans son biberon.

 

Les affections oculaires


L’affection la plus courante se manifeste par un larmoiement excessif de l’œil, parfois par un écoulement plus épais, blanc ou jaunâtre, et souvent par des yeux injectés de sang. Il peut s’agir d’une irritation du à une litière trop poussiéreuse, d’une blessure ou d’une affection provoquée par un insecte ou d’un coryza (appelé aussi rhume du lapin).

En pratique : Rincez l’œil soigneusement avec une compresse et du sérum physiologique, en éliminant éventuellement toutes les croutes de la paupière. Si l’affection persiste au-delà de 48 heures, ou si elle semble s’aggraver, consulter votre vétérinaire.

 

Myxomatose


Les lapins domestiques ne courent, en général, aucun risque ; cependant, si vous vivez à la campagne et si les lapins de garenne visitent votre jardin, il vous faut prendre les précautions suivantes :

 

 - si vous entendez parler de myxomatose dans la région, limitez les ballades dans le jardin

- faites le vacciner au plus vite

- protégez le clapier contre toute intrusion à l'aide d'un grillage serré.

 

Attention : Les puces et les moustiques peuvent aussi la transmettre, en particulier si vous vivez à la campagne et si la myxomatose est présente dans le voisinage

 

Les parasites les plus courants du lapin

 


Les anti-puces pour chien et chat ne conviennent pas tous aux lapins!

Les lapins comme tous les animaux à poils peuvent attraper des puces. On aurait alors tendance à vouloir utiliser les mêmes traitements que pour le chien à tort, car certains d'entre eux sont nocifs et peuvent entraîner la mort du lapin.

Notamment le Fipronil contenue dans de nombreux anti-puces pour chien et chat. Les marques les plus connues contenant cette molécule sont Frontline, Fiproline et Effipro. L'application de ces produits entraîne des troubles neurologiques graves conduisant à des convulsions puis à la mort du lapin. En cas d'application accidentelle, il faut avant toute chose doucher et shampouiner abondamment l'animal puis se rendre d'urgence à une clinique vétérinaire.

 

Quels anti-puces choisir?

Les anti-puces les plus utilisés pour le lapin sont l'Advocate petit chat et furet, Advantage 40 et le Stronghold chaton. Ces produits sont reconnus pour leur efficacité et leur innocuité. Ils sont disponibles auprès de votre vétérinaire, qui calculera la posologie adaptée suivant le poids de votre animal (il est donc nécessaire de peser votre lapin avant d'acheter le produit).
L'application se fait directement sur la peau du cou à raison d'une application par mois. Elle est recommandée pour les animaux ayant accès à l'extérieur ou cohabitant avec d'autres animaux sortant. De même un déparasitage est fortement conseillé pendant les premiers mois suivant l'adoption.
D'autre part la lutte contre les puces chez le lapin permet de diminuer en partie les risques de Myxomatose qui principalement transmise par les moustiques peut aussi être transmise par les puces.

 

Au secours..j ai vu des petites bébêtes...que faire ??

 

Vous devrez traiter l’animal au plus vite et bien nettoyer et désinfecter la cage ainsi que ses accessoires. 

  • Gale des oreilles (acariens)

Symptômes : Inflammation et croûtes à l’intérieur de l’oreille

On constate : Squames blanchâtres ou brunes, écoulement.

  • Gale du corps (acariens)

Symptômes : Alopécie, desquamation et épaississement de la peau

On constate : Inflammation sous la queue et sur le fanon.

  • Puces 

Symptômes : Irritations et démangeaisons.

On constate : Crottes de puces (petit grain noir sur la peau ou collé aux poils)

  •  Poux 

Symptômes : Irritations et démangeaisons.

On constate : lentes adhérant aux poils.

  • Coccidies, douves et ténia 

Symptômes : Perte de poids et diarrhée.

Les parasites peuvent être présents sans symptômes

 

traitement conseillé par mon vétérinaire :

 

laboratoire Bayer : ADVOCATE petit chat moins 3 kg et furet

-en pipette :  1 goutte pour 200g

 

 

 

5- Comment porter votre lapin

Mieux vaut bien le tenir que courir . . .

Rappelons encore une fois qu'on ne tient jamais un lapin par les oreilles !

Les lapins sont des animaux à l'ossature fragile. Vous devez savoir qu'un mauvais coup de reins s'il se débat quand vous le tenez peut lui briser la colonne vertébrale ! Prenez-le toujours avec précaution. Voici quelques conseils:

Si vous le prenez dans les bras comme un bébé , attention qu'il ne tente pas tout-à-coup de s'échapper et donc de mal se réceptionner sur ses pattes surtout si vous êtes en hauteur.


Vous pouvez le prendre d'une main ou à deux mains par le thorax en appuyant plus ou moins l'animal sur votre poitrine et en soutenant éventuellement son arrière-train de l'autre main. Cette prise est très pratique pour le montrer aux autres, lui examiner le ventre ou les organes génitaux en cas de problème.


Vous pouvez enfin le prendre par la peau du dos mais vous devez réduire le poids qui s'exerce sur la peau de votre lapin en maintenant son derrière avec l'autre main.

6 - Le lapin dans le jardin

Il faut savoir qu'il ne faut jamais mettre un lapin sur l'herbe humide du matin, attendez que la rosée s'évapore car si votre lapin a les pattes mouillées, il risque un rhume ou une diarrhée.

Préférez les sorties en soirée qd le soleil se couche car l'animal supporte très mal la chaleur.

Je vous conseille d'acheter un parc-enclos à lapin avec filet au dessus pour éviter qu'il ne s’échappe en sautant, en creusant, en se faufilant ou de courir après lui en fin de journée, Mais celui ci le protègera également des prédateurs et des plantes du jardin car certaines ne sont pas comestibles pour lui.  


L'herbe du jardin est un aliment très naturel et bénéfique pour le lapin à certaines conditions !


Ne jamais donner de l'herbe tondue, ni de gazon bourré d'engrais...

7 - Les aliments comestibles ou non comestibles

Les légumes, fruits et plantes comestibles


Achillée Millefeuille, Aneth , Avoine ou herbe à chat, Basilic, Betterave ,Blé, Blette, Bourrache, Camomille, Capucine, Carotte, Céleri branche, Cerfeuil,  Chicorée sauvage, Cresson, Coriandre, Endive, Estragon, Fane de carotte, Fenouil, Feuilles de : Fraisier/Framboisier/Murier/radis/Tournesol, Mâche, Menthe, Lilas (feuilles mortes et troncs), Livèche, Luzerne, Marjolaine, Origan, Persil * , Pimprenelle, Pissenlit, Romarin, Ronces, Roquette, Sarriette, Serpolet, Soucis (calendula), Thym, Trèfle blanc, Verveine citron.  


En petite quantité : Les choux (brocoli, choux de Bruxelles..), Abricot, Banane, Blette, Cerise, Clémentine, Cresson,Echinacée, Epinard, Fraise, Lavande, Haricots verts, Orange, Pèche, Pois mange-tout ou gourmand, Poire, Poivron, Pommes, toutes les salades sauf la laitue qui  peut provoquer des diarrhées même en petite quantité.

Concombre, tomate, melon, courgette, pastèque peuvent être donnés mais sans les pépins

*ATTENTION : Le persil doit être consommé bien frais sinon il est toxique (quand il jaunit) et ne doit pas être donné aux lapines gestantes et allaitantes, car il coupe parfois la lactation.

Le persil-plat est à préférer au persil frisé car il est plus riche en vitamines.


Les légumes, fruits et plantes toxiques


Les légumes secs (haricot, pois chiche, fève, lentille, ..)et fruits secs, Acacia, Agapanthe , Ail, Aloe Vera, Anémone, Arum, Avocatier, Azalée, Baccharis, Balsamine des jardins, Bambou, Bégonia, Buis, Cactus, Chèvrefeuille, Ciboulette, Citron, Citronnelle mélisse, Chrysanthèmes, Clématite, Coquelicot, Cosse de pois, Crocus, Cyclamen, Cyprès, Datura, Digitale, Figuier( feuilles et branches), Fougère, Genêt, Géranium, Glaïeul, Glycine, Hortensia, If, Iris, Jacinthe, Jasmin, Jonquille, Laitue,  Laurier, Laurier rose, Lierre, Liseron vivace (Ipomée),Lupin, Lys, Mélisse/ mélisse citronnelle, Mimosa, Muscari armeniacum, Narcisse, Œillet, Oiseaux de Paradis, Oignons, Olivier, Palmier( toutes les plantes de cette famille), Pâquerette, Patate douce, Pavot, Perce neige, Pervenche, Physalis, Pivoine, Plant de tomate, Poinsettia, Poireau, Pomme de terre, Radis, Renoncule, Rhododendron, Rhubarbe, Sapin, Sauge, Sauge verveine, Soja, Trèfle d'Alexandrie, Trèfle Alsike, Troène, Tulipe, Violette, Vigne vierge.